Peaux Aimes et Chants Sons
de
Charly
Les derniers textes de Charly Lellouche ...


Fam : À Noam, Coupe de cheveux
Toi le petit indien, avec ta chevelure
Jusqu'au milieu du dos, te donnant fière allure,
J'aimais ce mouvement, secouant tes cheveux,
D'avant jusqu'en arrière à découvrir tes yeux. ...

Am : À Samuel, Bar Mitzvah
Pour t'écrire ces mots j'ai voulu Samuel
T'observer revêtu du châle de lumière
Et de tes Téphilin' en enfant d'Israël,
Devenu un adulte, entonnant ta prière. ...

On va se manquer
Je ne foulerai plus ce coin habituel
Où l'on se retrouvait, en notre rituel,
D'un geste de la main tu me faisais un signe
Et un large sourire... Restera cette ligne : ...

Obscurité et Lumière
Lorsque le Mal s'installe alors l'obscurité,
En fléau se répand, noircissant au passage
La nature tout autour, le moindre paysage ;
On ne décèle plus trace d'humanité. ...

P. & L. 86, Tu es consolation
Dans l'épreuve de l'homme, en sa peine et sa foi,
Tu es consolation, Tu lui donnas Ta Loi ;
Tu fais couler ses pleurs quand l'épreuve et trop grande
Et Tu calmes ses peurs quand Ta colère gronde. ...

Dans le Chaos du Monde
Pas même un bruissement et plus un grain de blé,
La Terre est retournée dans le chaos du monde,
Pas une âme qui vive et plus un seul regret,
Tout est vide alentour, plus personne à la ronde. ...

Herbert s'en est allé
Herbert s'en est allé visiter l'autre monde ;
Que va-t-il nous conter, dans un rêve, une nuit ?
Sans doute il sourira car, entré dans la ronde
De ceux qu'on a aimés, d'où pas un ne s'enfuit, ...

La Vieille et la Belle
Un jour elle était belle cette vieille qui passe,
Un jour elle sera vieille cette belle en terrasse ;
Et elles se sont croisées, de même leurs regards ;
Qu'ont elles imaginé dans leurs pensées sans fards ? ...

P. & L. 85, Jusqu'à quand les méchants ?
Jusques à quand Mon D. faut-il que le méchant
L'emporte sur le bien et pavoise en riant ?
Il s'enivre du mal et plus rien ne l'arrête,
Pourquoi réussit-il quand ce n'est qu'une bête ? ...

Fam : À Elliot et Myriam, Mariage
Il m'a fallu attendre pour écrire ce mot,
Qu'en ce soir de Houppah, le bonheur vous unisse ;
Tu le sais bien Elliot, je t'ai connu marmot,
Voila tu te maries, que le Ciel vous bénisse, ...

Dans ce vieux restaurant
Dans ce vieux restaurant où tu ne viens jamais,
J'ai connu des amis, j'ai appris des secrets
Dans ce vieux restaurant où tu ne viens jamais,
Là chacun s'épanchait, parlant de ses regrets. ...

Un après midi comme un autre
Mon D. que c'est bon parfois de ne rien faire, de ne penser à rien en lézardant au soleil, simplement fermer les yeux, s'assoupir ou dormir
Et c'est là sur ma plage d'Israël, mon coin de Riviera
Personne à mes côtés, ne pas parler pour ne rien dire, et écouter le chant des vagues.
C'est l'hiver, les journées y sont courtes et, tôt dans l'après midi la brume peu à peu s'en vient ...

Aux aigris
Je vous ai oubliés à regarder la Mer,
À écouter sans fin la symphonie des vagues ;
Vos récriminations se diluent dans l'éther,
Vos négativités, en la danse des algues. ...

Sur une toile en bleu
Des yeux à vous fixer jusqu'à vous envoûter,
On ne sait s'ils sourient pour vous hypnotiser
Ou métal en fusion d'un regard impassible,
Où vous vous évadez et jusqu'à l'impossible. ...

Œuvre d'art
Aussi belle qu'avant, telle un tableau vivant,
J'aime te regarder, couchée sur ton divan ;
Comme un amateur d'art, je me fais ton mécène,
Et je te poétise, un peu metteur en scène. ...